0

MELAKA

Véritable Venise de la Malaisie, Malacca abrite un patrimoine de toute beauté. Ancienne ville-carrefour des routes maritimes reliant l'océan Indien à la mer de Chine, Malacca a vu se succéder les colonisations portugaise, hollandaise et anglaise, métissage culturel dont elle garde un héritage architectural pittoresque. Elle fut fondée il y a 600 ans par un prince hindou converti à l’islam. De plus, Malacca accueille aujourd'hui une population chinoise importante. Son quartier de Chinatown est ainsi l'un des plus agréables du pays, avec ses jolies façades stylisées et ses temples éblouissants.


A Famosa

Ruines d’une forteresse construite par les portugais en 1511 et qui aurait pu être démolie si Sir Stamford Raffles et sa passion pour l’histoire n’était pas intervenu.

Porte de Santiago

Située au pied de la colline éponyme surplombée par l'Eglise St Paul, un des plus vieux édifices de la ville, la Porte de Santiago est l'un des monuments les plus ancien et emblématique de la ville. Bâtie au début du XVIème siècle, il s'agissait d'une forteresse érigée sous la domination portugaise pour protéger la ville des invasions extérieures, comme en attestent les nombreux canons situés tout autour. Prise ensuite par les Hollandais, puis par les Anglais, la porte se dresse aujourd'hui majestueusement, témoin d'une histoire chargée et riche en rebondissements.

Stadhuys Dutsch Square

Le Stadthuys a été construit par les néerlandais entre 1641 et 1660 sur les ruines d'un fort qui appartenait aux Portugais. Le bâtiment massif de couleur rouge affiche toutes les caractéristiques communes de l'architecture coloniale néerlandaise avec les portes solides et des fenêtres à persiennes. Aussi connu que la Place Rouge, est une structure historique située dans le cœur de ville. C’était autrefois la résidence officielle des gouverneurs hollandais et leurs officiers.

Chen Hoon Teng

Le plus vieux temple chinois de Malaisie « Chen Hoon Teng », construit en 1645 avec des matériaux importés de Chine, a occupé une place primordiale dans la communauté chinoise pendant près de 400 ans. Il servait également de siège administratif et de tribunal. Sous ses toits travaillés, cohabitent trois doctrines : le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme.
La décoration élaborée de l'intérieur et de l'extérieur entoure de sérénité les visiteurs. Elle fait intervenir entre autres des dragons, des fleurs et des lions. On peut également observer plusieurs scènes historiques et religieuses exposées sur les murs.
Le temple Cheng Hoon Teng organise toujours des cérémonies traditionnelles chinoises ainsi que des rites.

Eglise St Peter

L’église St Peter construite en 1710, contient une effigie en albâtre de la pré-résurection de Jésus, la seule de ce type en Malaisie. La cloche est vieille de 400 ans a été créée à Goa, en Inde.

Eglise Saint Paul

Perchée au sommet de la colline éponyme, accessible par une série de marches à partir de Town Square, l'église Saint-Paul, à Malacca, est l'un des plus anciens édifices de la ville.
Il ne reste d'ailleurs pas grand-chose hormis les murs extérieurs de cette église édifiée en 1521, durant la période de l'occupation portugaise. On peut tout de même admirer, depuis là-haut, une jolie vue sur l'entrée du détroit et sur la ville en contrebas, qui justifient le fait de grimper jusqu'en haut !

Junker street

Une des rues typique du quartier chinois avec de multiples bâtiments historiques transformés en échoppes et petits restaurants ainsi qu’en boutiques d'antiquaires et de souvenirs. Dès le soir venu, elle se transforme en marché de nuit. Les soirs de week-end, elle est en plus animée de chants et de danses. A noter aussi les Tuk-tuk assez kitch et illuminés dès la nuit tombée. La promenade en bateau vous permettra d’admirer les magnifiques fresques qui personnalisent les maisons le long du canal. Vous pourrez prendre le repas au bord de l’eau et profiter des illuminations dès le soir venu.