0

Le Triangle d'Or

Le Nord de la Thaïlande est renommé pour ses magnifiques paysages de montagne. Cependant il est probable que vous soyez peu nombreux à avoir entendu parler de Chiang Saen, une petite ville se situant juste au nord-est de Chiang Rai, une des plus anciennes villes de Thaïlande, s’étendant rêveusement sur la rive de puissante rivière Mae Khong. Qui pourrait imaginer son passé glorieux et puissant ? Pourtant, croyez-le ou pas, cette ville calme de Province, porte du "Triangle d'Or", était autrefois le centre du pouvoir du Royaume de Lanna.

Cette ville tranquille a, en réalité, connu une histoire très mouvementée. Fondée par le petit-fils du Roi Mengrai en 1327 BE sur le site originel d’une ville plus ancienne, Chiang Saen fut envahie par les Birmans en 1558. Ils gardèrent le contrôle de la ville et d’une grande partie de la région jusqu’en 1804, quand le Roi Rama I du Siam la reprit et la brûla entièrement. La phrase familière qui suivit “nous devions la détruire pour la sauver” pourrait bien être les paroles du roi victorieux lui-même. Pendant près de 70 ans la ville fut abandonnée, à l'exception de quelques braves familles, jusqu’au jour ou Chao Inta, un des fils du Prince de Lumpoon, reconduit les descendants de l’ancienne population de Chiang Saen et fit reconstruire la ville.

La ville moderne de Chiang Saen, avec ses ruines, et son Musée National vaut une visite. Le plan de la vieille ville reste le même que par le passé.

Avec le Maekhong River comme défense naturelle derrière la ville, et des murs solides devant et sur les côtés, Chiang Saen dominait autrefois les contrées environnantes, commandant la confluence du Maekhomg avec quelques uns de ses principaux affluents, dont notamment les rivières Mae Kok et Mae Chan.

Les anciens murs de la ville, longs de 4.2 kilomètres, qui tombaient en ruine, sont maintenant presque entièrement rénovés ce qui permettra davantage d’activités telles que le cyclisme le long de l’ancien mur et les ballades en barque le long du canal entre les deux côtés du mur.

Il y a de nombreux temples intéressants et ruines en ville; Wat Pa Sak “ le Temple de la forêt en tek” , le plus ancien, construit en 1225; Wat Chedi Luang (à côté de l’actuel excellent musée de la ville) construit en 1331 et agrandi en 1515 (ce dernier est célèbre pour son Chedi octogonal de 58 mètres de haut); Wat Phra Thart Jom Kitti situé sur une petite colline juste en dehors de la partie nord-ouest des murs de la ville: 383 marches mènent à ce temple intéressant dont le point de vue sur la rivière Mae Khong jusqu’au Laos est exceptionnel. Le fleuve Mae Khong est l’une des principales attractions de la ville; de temps à autre de longues barques laotiennes peintes en bleu, se laissent admirer glissant le long du fleuve apparemment tranquille. En réalité les eaux sont loin d’y être tranquilles, et y nager n’est pas recommandé.

La visite de Chiang Saen peut commencer par la descente du fleuve en bateau à partir du Triangle d’Or, jusqu’à Chiang Saen. Continuez en minibus pour voir les images et les antiques de l’Ancien Bouddha. Dans les environs, visitez Wat Chedi Luang, Wat Pa Sak et Sop Ruak, ainsi que son musée de l’opium, et Wast Phrathat Phu Kao, duquel la vue magnifique sur le Triangle d’Or est à couper le souffle.